Qu'est-ce que l'autohypnose et pourquoi la pratiquer ?

Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose est un état de conscient modifié que nous expérimentons tous dans nos journées. Quand on est assis dans un train et que l’on regarde le paysage et que petit à petit on entre à l’intérieur de soi, quand on est pris dans une lecture ou une activité passionnante, quand dans une séance un collègue monopolise la parole et nous ennuie, on part dans son monde intérieur.

Vous trouverez dans cet article une explication détaillée sur l’hypnose avec des informations de Milton Erickson, le plus grand hypnothérapeute du 20e siècle.

L’hypnose va permettre d’entrer en relation avec notre esprit inconscient, un réservoir de ressource, d’enseignement et de capacité.

Quand on est dans cet état de conscience modifié, on dit que nous sommes en transe.

Quelle est la différence entre l’hypnose et l’autohypnose ? ​

L’hypnose est toujours de l’autohypnose. C’est la personne qui se met elle-même dans cet état. Tout le monde est hypnotisable, mais il faut que le sujet veuille entrer dans cet état, cela ne peut se faire contre sa volonté.

Donc vivre un temps d’autohypnose, c’est vivre un temps d’hypnose pour soi-même en allant en transe sans l’aide d’une personne extérieure.

A quoi sert l’esprit inconscient ?​

L’inconscient est tout ce qui n’est pas conscient. C’est la manière la plus simple de présenter les choses.

L’inconscient est un récepteur de sensations et d’émotions. Il capte et enregistre sans que notre esprit conscient le remarque énormément de chose de notre environnement: les images, les odeurs, les bruits, les sensations. Ce flux d’information est ensuite filtré et uniquement certains éléments seront transmis à notre esprit conscient. Ce qui veut dire que notre esprit inconscient peut très bien enregistrer un événement, une sensation, une image sans que nous nous en rendions compte et cet enregistrement restera profondément ancré en nous et ceci pourrait éventuellement nous handicaper dans notre vie.

En cas de danger imminent, notre inconscient pourra déclencher une suite de réaction que nous arriverons difficilement à contrôler.

En cas de maladie comme la grippe par exemple, notre inconscient mettra en route toute une série de parade comme l’augmentation de la température pour nous aider à combattre le mal.

L’inconscient est là pour nous protéger, il fera tout pour le faire du mieux qu’il le peut même si parfois certaines de ses stratégies ou comportement ne sont plus utiles. C’est là précisément que la transe devient utile, nous pouvons dans ces moments demander à l’inconscient de trouver d’autres comportement qui satisfassent l’intention positive de départ.

Pourquoi pratiquer l’autohypnose ?​

En pratiquant l’autohypnose vous vous mettez dans un état qui vous permet d’être en contact avec votre inconscient. Cela vous permet de mobiliser des ressources que votre esprit conscient ignore même avoir: se relaxer, gérer des douleurs, diminuer l’effet du stress, améliorer son sommeil, créer de manière différente.

En étant dans cet état d’auto hypnose, notre esprit conscient va se mettre de côté, deviendra moins présent et cet esprit logique sera court-circuité ou  endormi. Cela va permettre de glisser des suggestions ou des images directement à notre esprit inconscient.

Dans quel lieu pratiquer l'autohypnose ?​

L’autohypnose peut se pratiquer dans tous les endroits imaginables mais pas dans une situation où vous avez besoin d’être entièrement présent pour votre sécurité et celle des autres comme par exemple la conduite en voiture.

On peut vivre un temps d’autohypnose assis dans le bus, en marchant, chez soi dans un lieu agréable, en voyage, avant de dormir. Bref quasiment n’importe où. L’idéal est d’avoir un lieu habituel chez soi qui ancre cette habitude, qui devient votre lieu de ressourcement.

Combien de temps devrait durer une séance d'autohypnose ?​

Peut-importe le temps, il n’y a pas de temps parfait. Vous pouvez vivre quelque chose de chouette en 5 min ou en 15 min. mais avec l’expérience, pour moi, 15 min cela me laisse assez de temps de bien entrer dans cette démarche.

L’important est de se fixer un temps au début de l’auto hypnose. On peut demander à son inconscient de nous faire vivre un temps de x minutes, on peut aussi mettre un timer avec le temps choisi.

Comment se fixer un objectif à vivre en autohypnose ?​

Il est important de commencer la séance d’auto hypnose pas se fixer un objectif. Cet objectif doit être formulé de manière positive, simple et clair. Par exemple: “j’aimerai vivre un moment de ressourcement, de calme et de paix”. Il ne faut pas tourner l’objectif de manière négatif comme par exemple: “je ne veux pas être stressé dans cette situation”. Restez au début sur des demandes en rapport avec le bien-être. 

Au fur et à mesure de votre pratique, vous pourrez explorer des demandes plus compliquées, regarder comment vous pouvez interagir avec des douleurs par exemple. Attention aux douleurs qui sont là pour donner une information, on ne les supprime pas ! Vous pourrez également voir comment l’auto hypnose peut vous être utile dans des comportements particuliers. 

Comment entrer en autohypnose ? (Ce que l'on appelle l'auto-induction)​

Il y a autant de manière de le faire que de gens sur terre. La meilleur manière est celle qui vous convient ! En disant ceci, je n’ai encore rien dit sur comment le faire… 

Voici une manière d’entrer en autohypnose: 

  1. Se rappeler comment on l’a fait une fois par le passé (par exemple ennui pendant un cours, regarder le paysage dans un bus ou un train, attendre au feu rouge, se plonger dans la lecture d’un livre, etc.)
  2. Se mettre dans la situation qui a produit cette transe en évoquant et en expérimentant à nouveau les sensations, les sons, les images (Il ne s’agit pas de faire une construction mentale théorique de cette expérience mais vraiment de s’y plonger comme si un film se déroulait dans notre esprit ou comme si vous vous voyez vivre ce temps)
  3. Vous verrez que petit à petit votre respiration, vos sensations internes vont changer et vous allez peu à peu entrer en transe.

Comment sortir d'un temps d'autohypnose ?​

On ne peut pas rester coincé en transe ! Tôt au tard votre esprit conscient reprendra les reines si vous vous oubliez en transe. Votre esprit conscient est de toute manière toujours présent, peut-être mis un peu de côté. 

Pour revenir dans le “vrai” monde, reprenez conscience de votre environnement, de votre corps qui est appuyé sur la chaise, vous pouvez commencer à bouger vos membres et ouvrir vos yeux petit à petit. 

Comment est-ce que je sais que je suis en transe ?​

Quand on est en transe il y a plusieurs signes qui ne mentent pas: 

  1. Votre corps va se détendre
  2. Votre corps pourra devenir plus lourd ou plus léger
  3. Votre rythme de respiration va se ralentir
  4. Vous pourrez ressentir parfois des micros mouvements musculaires involontaires 
  5. Des phénomènes de dissociation: vous avez l’impression d’être en même temps assis ici et en même temps dans votre transe ailleurs
  6. Le monde extérieur (bruits, sensations physiques) peuvent s’atténuer 

Un exemple d'une autohypnose pas à pas​

Voici un petit protocole pour entrer en autohypnose (à adapter selon vos désirs du moment et votre expérience) : 

  1. Définir le temps de la transe et mettre un réveil ou timer 
  2. Se fixer un objectif pour cette transe. 
  3. Se rappeler comment on l’a fait une fois par le passé (par exemple ennui pendant un cours, regarder le paysage dans un bus ou un train, attendre au feu rouge, se plonger dans la lecture d’un livre, etc.)
  4. Se mettre dans la situation qui a produit cette transe en évoquant et en expérimentant à nouveau les sensations, les sons, les images (Il ne s’agit pas de faire une construction mentale de cette expérience mais vraiment de s’y plonger comme si un film se déroulait dans notre esprit)
  5.  Rester dans cet état en accueillant ce qui vient, profitez de ce temps entre vous et votre esprit inconscient 
  6. A la sonnerie du timer, bouger le corps doucement, revenez dans la pièce